,

Amani Al-Khatahtbeh victime d'islamophobie pour son hijab !

Amani Al-Khatahtbeh victime d'islamophobie pour son hijab !

Nous apprenons chez Katibin qu’Amani Al-Khatahtbeh qui a notamment créé le magazine en ligne Muslim Girl a eu une mésaventure dont elle se serait bien passée à l’aéroport de Nice. Arrivée en France afin de participer au Festival Cannes Lions en tant que membre de jury, il lui a été demandé de retirer son hijab à la douane !

Ils recommenceront avec d’autres femmes musulmanes

S’attendait-elle à pareil traitement pour la participation à un simple événement culturel ? A peine le pied posé sur le territoire français, que l’islamophobie a grondé contre Amani Al-Khatahtbeh. Excès de zèle de la part du douanier qui l’a interpellée ? Elle a partagé cet épisode sur ses réseaux sociaux : « Je tremble en écrivant ces mots (…) J’ai tellement peur que le policier qui m’a fait ça se sente pousser des ailes et recommence avec des femmes musulmanes encore plus vulnérables, que je voulais partager cette histoire, dans l’espoir que ça puisse changer quelque chose. »

 

C’est la loi dit-on à Amani Al-Khatahtbeh. Mais quelle loi ?

Dans un premier temps, le douanier refuse de tamponner le passeport de l’américaine en raison de son hijab. Pourtant sur la photo du passeport Amani Al-Khatahtbeh apparaît également voilée. Les raisons données sont « vous êtes en France et en France, je dois voir vos cheveux ! » ou encore « c’est la loi ! » Finalement elle va retirer son hijab en présence uniquement d’une policière. Puis au moment de demander son matricule au douanier, ce dernier la menace de lui confisquer son passeport avant de lui dire qu’elle sera renvoyée à New-York. Aucun moyen de contacter l’ambassade des Etats-Unis et on lui répète : « Vous êtes en France. On ne parle pas anglais. Ici vous n’êtes pas aux Etats-Unis, ici en France, ça se passe comme ça. »

 

Haine, hostilité, c’est ce que notre sœur Amani Al-Khatahtbeh a vécu car ils auraient voulu qu’elle obéisse sans rien dire. Un traitement qu’aucune loi n’incite mais certaines forces de l’ordre se sentent pousser des ailes et ne connaissent pas la législation de leur propre pays.

Je vous rappelle qu’il existe en France le CCIF et qu’il est primordial d’adhérer même si on est pas concerné par les actes d’islamophobie. La communauté, et vos sœurs plus précisément (car ce sont elles qui en sont les premières victimes), ont besoin de notre soutien. Plus d’info en cliquant ici.

 



maigrir-facile.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *