L'appel au Jihad de Mohamed après la mort de "l'amour de sa vie"

L'appel au Jihad de Mohamed après la mort de "l'amour de sa vie"

Mohamed El Bachiri dont l’épouse Loubna a perdu la vie à Maelbeek, lors d’un attentat, appelle au jihad au nom de l’amour véritable.

Il y a un an, la Belgique connaissait la terreur des attentats à l’aéroport international à Zaventem. Mais aussi à la station de métro Maelbeek à Bruxelles, dans le quartier européen. Il y aura alors des victimes, des blessés et des personnes marquées. Touchées à vie pour avoir été présentes sur les lieux mais aussi pour avoir perdu si subitement des proches.

Le jihad : Un appel à aller vers la paix et non vers la guerre

#JihadDAmour c’est le message fort d’un époux qui a fait le choix de répandre autour de lui un islam humaniste loin des discours remplis de violence qui menacent. Loubna, la femme qui partageait sa vie, avec laquelle il a trois enfants et qui était appréciée de tous, a été la victime de cette violence. Après cela, Mohamed a préféré parler, s’engager et prôner ce jihad de l’amour. Un appel à aller vers la paix et non vers la guerre en empruntant la voie de la sérénité, du vivre-ensemble. « C’est le jihad sans haine, ce poids qui pèse sur le coeur. C’est le vrai, le plus noble, le plus beau combat d’un musulman qui s’oppose à la terreur. C’est le jihad qui me pousse à aller vers l’autre, le frère qui est différent de moi, à rire avec lui, à le comprendre et lui monter de l’empathie. C’est le jihad de l’amour, qui cherche à étreindre afin d’étouffer les flammes de la rancœur et qui n’impose pas la vérité, car le Coran dit : « la ikraha fi dine », « il n’y a pas de contrainte dans la foi » », dit Mohamed.

La diversité est une richesse

Pour Mohamed, être musulman humaniste c’est voir une richesse dans la diversité et l’accepter. « Il faut en tirer profit et la voir comme un privilège », a-t-il dit dans la presse belge. « Etre un musulman humaniste c’est aussi la capacité de remettre certains écrits du Coran dans leur contexte, surtout les versets guerriers en les interprétant comme des histoires du septième siècle et en ne les prenant jamais comme prétexte pour faire du mal ou tuer », ajoute-t-il notamment.

Malgré la perte de Loubna, qui n’était pas que “l’amour de sa vie” mais aussi une amie, la mère de ses enfants, Mohamed fait preuve de beaucoup de sagesse et d’humilité. Découvrez son témoignage en vidéo:

 

Un véritable exemple rappelant Hanane Charrihi, qui a perdu sa mère lors de l’attentat de Nice et qui a écrit le livre « Ma mère patrie » !



maigrir-facile.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.