, ,

La moralité racontée : L'homme qui voulait voir mourir sa femme

La moralité racontée : L'homme qui voulait voir mourir sa femme

Cela fait un petit moment maintenant que je ne vous ai pas conté une jolie histoire. Laissez-moi donc vous raconter celle de “L’homme qui voulait voir mourir sa femme”…

C’est l’histoire d’un homme marié qui alla voir son père et lui dit:

Papa, je ne supporte, plus ma femme, je veux la voir mourir, mais j’ai peur de me faire attraper! Tu peux m’aider?

Voilà ce que son père lui a répondu : Bien sûr que oui fils, mais tu vas devoir faire la paix avec elle pour que personne ne doute de toi quand elle va mourir. Tu dois bien prendre soin d’elle, être gentil, reconnaissant, patient, affectueux, admettre et récompenser ses efforts, ses attentions quotidienne aussi petite soit-elle et être plus à l’écoute…

Tu vois ce flacon ici? Tous les jours, tu placeras un peu de cette poudre dans sa nourriture. Elle va mourir lentement.

30 jours sont passés et le fils revint voir son père et lui dit :

Papa je ne veux plus la voir mourir! J’arrive à l’aimer et à voir enfin tout ce qu’elle représente pour moi… Et maintenant? Comment je fais pour couper l’effet du poison?

Alors le père lui répondit :

Ne t’inquiète pas! Ce que je t’ai donné était de la poudre de riz. Elle ne va pas mourir, le poison était en toi!

Morale :

Quand nous alimentons la rancune, nous mourons à petit feu. Il est nécessaire que nous puissions faire la paix avec nous-mêmes et avec ceux qui nous ont offensés. Que nous puissions traiter les autres comme nous aimerions être traités. Que nous puissions prendre l’initiative d’aimer vraiment et sincèrement, de donner, de se rendre Oui d’ouvrir réellement notre cœur sans réserve, de servir et nourrir l’amour.

Et pas seulement de vouloir gagner, d’être servis, de tirer avantage et d’exploiter l’autre,de ne pas se souvenir de l’autre dans le besoin uniquement, de ne pas le vouloir uniquement quand on ne l’a pas.

Que l’amour de Dieu puisse nous porter tous les jours et nous permette de nous rendre compte à quel point c’est un véritable cadeau, un don de soi, qu’une personne veuille partager et finir sa vie avec nous. Que Dieu ouvre nos cœurs et lève le voile sur notre égarement, car nous ne savons pas si nous aurons le temps pour nous purifier avec ce précieux antidote appelé pardon. ♥ ♥ ♥



maigrir-facile.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.